Les amoureux du genre et autres cinéphages parisiens ont rendez-vous du côté du Gaumont Opéra Capucines du 19 au 24 novembre prochain pour la troisème édition du Paris International Fantastic Film Festival - le PIFFF ! Outre une nuit spéciale consacrée au maître de l'horreur Stephen King, une partie de la sélection vient de tomber et l'annonce de certains films nous met d'ores et déjà l'eau à la bouche.

PIFFF2013

Du côté des avant-premières française, notons la présence du très attendu remake du cultissime Carrie de Brian De Palma (justement adapté d'un roman de Stephen King, rappelons-le) par l'intrigante Kimberly Peirce. Issue de l'univers du cinéma indépendant pur et dur, cette dernière s'était faite remarquer dès son premier film, le superbe Boys Don't Cry, qui mettait en scène Chloë Sevigny et une Hillary Swank (en route pour son premier oscar de la meilleure interprétation féminine) dans un Nebraska conservateur et crépusculaire. S'il était bien question de genre dans ce film (portant sur la crise d'identité sexuelle d'une jeune femme), point de fantastique. Après un second film passé quasiment inaperçu (Stop-Loss, inédit dans les salles françaises), Kimberly Peirce s'attaque donc à une nouvelle adaptation de l'oeuvre de King, forcément dans l'ombre envahissante d'un Brian De Palma dont Carrie est le chef d'oeuvre séminal. Pour tenter de faire oublier, dans une certaine mesure, l'interprétation hystérique de la diaphane Sissy Spacek, la cinéaste s'est attachée les services de la jeune Chloë Grace Moretz (Kick Ass, Hugot Cabret, Let Me In) ainsi que d'une autre rouquine bien connue, en la personne de Julianne Moore, qui reprend le rôle de la mère acariatre. Kimberly Peirce saura-t-elle donner du souffle à cette nouvelle relecture titrée Carrie, la vengeance ? Réponse en novembre.

Carrie3

Toujours du côté des avant-premières hexagonales, HK : Forbbiden Super Hero, adaptation live d'un manga de Keishû Andô par le prolifique Yûishi Fukuda. Mais surtout, le nouveau film de Neil Jordan, l'auteur irlandais du magnifique La compagnie des loups, qui revient avec Byzantium, adapté d'une pièce de théâtre et interprété par Gemma Arterton (Prince of PersiaQuantum of Solace), Sam Riley (Control) et la jeune Saoirse Ronan (Lovely Bones). Les premières images du film sont toutes à la fois intriguantes et superbes, on l'attend donc de pied ferme. Enfin, Odd Thomas, thriller fantastique réalisé par Stephen Sommers, dont la filmographie (Un cri dans l'océanLa momie, Van Helsing) ne nous fait pas vraiment rêver...

Du reste, nous assisterons au retour attendu du duo Hélène Cattet et Bruno Forzani avec L'étrange couleur des larmes de ton corps, dont le titre à rallonge ne laisse aucun doute sur une nouvelle incursion en territoire giallesque. Très remarqué, et généralement apprécié, l'hybride Amer avait cependant laissé les membres de notre rédaction très circonspects (pour ne pas dire irrités). Faut-il rappeler que nous sommes pourtant, nous aussi, des grands amateurs de thrillers transalpins ?

Byzantium

Le PIFFF sera également l'occasion de découvrir le nouveau film de Kiyoshi Kurosawa, dont le dyptique Shokuzai nous avait fait une belle impression au printemps. Et puisque nous avions loupé Real au Marché du Film de Cannes, nous serons heureux de pouvoir enfin le découvrir sur grand écran. Autre film, que nous n'avions pas loupé à Cannes, l'excellent Cheap Thrills réalisé par E.L. Katz (et co-écrit par le turbulent Trent Deadgirl Haaga), qui continue tranquillement sa tournée des festivals internationaux. Fortement conseillé. 

L'Espagne, toujours prolifique en matière de fantastique, sera une nouvelle fois bien représentée avec la nouvelle livraison du vétéran Álex de la Iglesia, un film au titre imprononçable : Les Sorcières de Zugarramurdi. On espère par ailleurs que l'intrigant Animals (premier long-métrage cinéma de Marçal Forés) évitera les écueils du navrant Ted, comédie avec laquelle il partage une idée de départ : un jeune garçon partage son quotidien avec un ours en peluche animé et doué de parole... L'affiche est en tout cas très réussie, c'est un bon début.

Real

Enfin, Julien Dunand et Gildas Houbedine présenteront l'avant-première mondiale de leur documentaire sur le festival du film fantastique d'Avoriaz, mythique manifestiation devenue depuis les Fantastic'Arts de Gérardmer. Du sang sur la neige devrait nous en apprendre un peu plus sur la genèse et les grandes heures de cet événement devenu légendaire...

Voilà pour ces premières informations. De belles choses en perspectives, quelques films dont on se méfie un peu (forcément) et d'autres qui nous font saliver. Rendez-vous en novembre pour se faire un avis sur cette nouvelle livraision du PIFFF. TORSO y sera représenté, comme c'est devenu la coutume. D'ici là, on attend avec impatience que soit dévoilé le reste de la programmation.

Zagarramurdi

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir