Nous avions loupé le KINO KLUB du mois dernier, virée à Bruxelles et Offscreen Festival oblige, on se rattrappe ce mois-ci avec une spéciale camionneurs (!!) qui s'annonce virile (mais pas que) et dégantée. Rendez-vous dimanche 24 avril au Shakirail, l'endroit idéal pour commencer le printemps avec une bière fraiche et un petit trainspotting de début de soirée.

"Coucou les kinoïtes !

Le Kino Club du Dimanche 24 avril 2016 sera dédié à la mythologie des camionneurs qu'ils soient français (Gas-oil), anglais (Hell Drivers), italiens (Il BestionePhares dans le brouillard) ou américains, (ConvoySorcerer).
 
"Le camion devient, à la place du cheval, la machine désirante par excellence, selon l'expression consacrée de Deleuze-Guattari, qui permet au héros de faire la jonction entre ses rêves et la réalité !" (Revue Cinéma, n°236-237, août 1978, « Les souvenirs ne sont pas à vendre » de Jonathan Farren, critique du Convoi de Peckinpah)
 
Nous referons donc l'histoire du cinéma du point de vue des poids lourds, mais aussi de l'énergie libertaire qui s'en émane pour certains et convierons, grâce aux extraits chosis, certains cinéastes des plus emblématiques (Sam Peckinpah, Cy Endfield, Budd Boetticher, William Friedkin, Sergio Corbucci...) dans leur lutte incessante contre Hollywood, le maccarthysme, la corruption policière et politique, le bon goût bourgeois...
 
Nous aurons donc, pour l'occasion, deux invités de choc : Tony Tonnerre et Anna.
 
Tony Tonnerre est une personnalité inconnue du grand public, obscure (voire trash ou punk pour certains) et trop rare ! Son cinéma "censurable, censuré, mais jamais auto-censuré, chose unique et précieuse au cinéma !" (dixit Lionel Soukaz). Il viendra débattre autour de son film Nos amis les hommes (2004, 8 min.).
 
« Il n'y a rien dans le monde qui vaille la fumée qui s'en envole, ni le culot qui la garnit. » (Gustave Flaubert, lettre adressée à Ernest Chevalier, 23 février 1842)
 
Anna a défrayé l'actualité culturelle en ce début d'année 2016 via sa lettre ouverte à la Cinémathèque française. Seule contre tous, elle s'est érigée contre l'hypocrisie sociale de l'institution et de ses abus (via une boîte de sous-traitance) et a foncé tête la première contre bien plus fort qu'elle. Comment ne pas penser à Kris Kristofferson dans Convoy ou à Barry Newman dans Vanishing Point. Pourquoi ne faudrait-il aimer ces figures qu'au cinéma alors que trop rarement elles s'incarnent dans le réel ? Anna a, pourtant, prolongé leur geste sublime, aussi désespéré soit-il ! Pour paraphraser notre Flaubert national, la réalisatrice a "brûlée son coeur" cinéphile ancré à la cinémathèque en faisant cette lettre ouverte  !
"Pour tenir la plume d'un bras vaillant, il faut faire comme les amazones, se brûler tout un côté du coeur." (Gustave Flaubert, lettre adressée à Louise Colet, 1er juin 1853)
 
Et oui, il est de mauvais ton de s'exprimer haut et fort, ce n'est plus à la mode et puis c'est à la limite de l'indécence, de l'obscène... 
Le long métrage truculent de Sergio Corbucci, Il Bestione, avec notre Michel Constantin et Giancarlo Giannini nous rappelleront cet adage capital extrait du Gai savoir de l'acteur de Dario Fo pour envoyer paître le "m'as-tu vu social" entre autres :
« L’obscénité a toujours été, je ne me lasserai pas de le répéter, l’arme la plus efficace pour venir à bout de la menace que le pouvoir a installée jusque dans la tête des gens, en leur inculquant le sentiment de la faute, la honte et l’angoisse du péché. C’est une grande trouvaille que de nous faire naître déjà coupables, avec un pêché à expier ou à laver ! Machiavel conseillait au Prince : ‘Donnez à un peuple la conviction qu’il est coupable, peu importe de quoi, et vous le gouvernerez plus facilement.’ »
 
Derek Woolfenden
 
Venez donc en prendre "Plein la gueule" ce dimanche 24 avril !!!
Séance tenante à 19h30 pétantes !!!
 
Au Shakirail
72 rue Riquet
75018 Paris
Métro : Max Dormoy (ligne 12) ou Riquet (ligne 7) ou La Chapelle (ligne 2)
Ouverture des portes : 19h00. Prix libre.
Séance : 19h30"
 
Tout est dit !
 
affiche Kino 55
 
livret KINO 55-1
 
 
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir