Le désormais traditionnel Paris International Fantastic Film Festival revient cette année avec un programme alléchant qui devrait permettre aux parisiens de terminer l'année festivalière 2016 en beauté, entre nouveautés intriguantes et classiques indémodables du genre.

Côté classiques, le PIFFF 2016 sera l'occasion de redécouvrir l'inoubliable Zombie de George Romero en version restaurée et projeté dans le montage européen du maestro Dario Argento, par ailleurs invité du festival et qui sera présent lors de la projection d'un autre classique total en version intégrale restaurée : le bien nommé Opéra. Autre cinéaste habitué des événements parisiens, le sud-africain Richard Stanley viendra présenter son classique de la hard SF Hardware, qu'on vous presse de découvrir si vous n'avez pas la chance de déjà le connaître. L'ombre de John Carpenter plannera également sur le festival avec la projection du Prince des Ténèbres tandis qu'un focus sera consacré à David Lynch avec la présentation du documentaire David Lynch: The Art Life dans la foulée de l'inoubliable Twin Peaks: Fire Walk with Me. Last but not least, le festival sera également l'occasion de voir ou revoir La Fiancée de Frankenstein de James Whale.

hardware

En compétition, on retrouvera le Grave de Julia Ducourneau (qui présentera son film en compagnie de la révélation Garence Marillier), qui nous avait beaucoup plu lors de sa projection à L'Etrange Festival, et qui réinsuffle de la vie dans un cinéma de genre français moribond. Autre pélloche attendue, I Am Not A Serial Killer de l'irlandais Billy O'Brien avec son intriguante histoire de serial killer banlieusard. Seconde histoire de tueur en série de cette compétition, Prevenge devrait mener la vie dure aux conventions puisque le film d'Alice Lowe raconte l'errance meutrière d'un femme enceinte d'un... serial killer ! Il y en aura finalement pour tous les goûts ou presque puisqu'on aura également droit à de la science-fiction (Realive, Grand Prix du Jury et Prix du Public aux dernières Utopiales de Nantes), du thriller craspec (The Greasy Strangler), de l'invisibilité (The Unseen) ou encore de la vengeance sanguinaire (K-Shop). Sans oublier Sam Was Here du français Christophe Deroo, qui viendra présenter son film.

grave

Hors-compétition, on attend évidemment de pied ferme 31, le nouveau délire de Rob Zombie dont on enspère qu'il sera un digne successeur du superbe Lords of Salem sorti (directement en DVD) il y a déjà trois ans. On aura aussi droit à une histoire de possession coréenne (The Priests), qui nous rappelera peut-être au bon souvenir de Possessed. Pas mal attendu également, The Autopsy of Jane Doe fait jusqu'ici figure de sensation festivalière et signe le retour du norvégien André Øvredal (l'improbable et sympathique Troll Hunter) dans une production britannique au casting international. Plus léger, Stephen Chow revient avec The Mermaid, annoncé comme un gros trip marin, ce qui ne peut qu'intriguer de la part de l'auteur de Shaolin Soccer. Hong-Kong sera bien représenté puisqu'on pourra également découvrir Keeper of Drakness, une histoire d'exorciste pragmatique réalisée et interprétée par Tony Cheung, et qui a cartonné au box-office lors de sa sortie locale.

31

Ajoutez à ce beau programme deux sélections de courts-métrages français et internationaux ainsi qu'un film de clôture australien (Safe Neighborhood) qui - si l'on en croit sa promo - fait se téléscoper Scream et Maman, j'ai raté l'avion sur fond d'ambiance de Noël et de retrouvailles avec Virginia Candyman Madsen, et vous avez les ingrédients d'une bonne semaine de cinéma fantastique avant de plonger définitivement dans l'hiver. TORSO y sera et nous reviendrons avant la fin de l'année pour vous raconter nos claques et déceptions, à bientôt !

Retrouvez le programme complet sur le site du festival : http://www.pifff.fr/2016/planning-fr

PIFFF2016

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir