L'édition 2015 de L'Etrange Festival est venue et déjà repartie, réservant son lot habituel de bonnes surprises et de déceptions plus ou moins grandes. Cette année était un peu spéciale pour l'équipe de TORSO puisque nos emplois du temps chargés en cette rentrée ne nous ont laissé que très peu de souplesse pour plonger dans les salles obscures du Forum des Images. Deux rédacteurs se sont tout de même croisés avec des plannings divergents afin de vous ramener un coup d'oeil forcément subjectif de la manifestation. Plutôt que de revenir sur chacun des films un à un comme nous l'avions fait l'an dernier dans un article fleuve, nous avons cette année décidé de retourner à un format d'articles individuels sur les longs-métrages qui nous ont semblé les plus intéressants.

En marge des retours plus détaillés sur les quelques pépites découvertes au gré des missions filmiques, nous ajouterons simplement que nous conseillons très fortement d'éviter les purges que sont Sting, Brand New-UThe Dark Below et surtout l'immonde Like Cattle Towards Glow, qui ne risque pas de nous réconcilier avec son producteur décidément pas éclairé. Au rayon bonnes (demi) surprises, Yakuza Apocalypse, son kappa et sa grenouille ninja nous auront bien amusé tandis que Men & Chicken nous aura fait passer deux heures des plus étranges au milieu d'un poulaillé peuplé d'obsédés sexuels frustrés et malheureux. Désarçonnant et étonnement touchant. Enfin, comme d'habitude, L'Etrange proposait un lot de documentaires dont nous avons pu voir The Visit, une rencontre extraterrestre, qui possède exactement les mêmes qualités et les mêmes défauts que son prédecesseur Into Eternity (sujet passionnant, mise en scène ridicule), ainsi que le sympathique Theory of Obscurity qui retrace les 40 ans de carrière du groupe culte The Residents, et qui vaut surtout pour les nombreux extraits d'oeuvres filmiques réalisées par ces derniers (excellente idée de L'Etrange que de proposer une sélection de longs extraits de ces films dans la seconde partie de la soirée spéciale consacrée au groupe, en marge de deux concerts exceptionnels auxquels nous n'avons malheureusement pas pu assister). Enfin, avant de vous en dire plus sur une poignée de films, on imagine que vous avez déjà vu l'essentiel Jodorowsky's Dune, présenté ici plus d'un an et demi après son avant-première mondiale à la Quinzaine des Réalisateurs. Si ce n'est pas le cas, cessez toute activité sur le champ, trouvez-le et regardez-le avant de revenir nous lire plus tard (enfin ce n'est qu'un conseil amical...). L'Etrange Festival l'a bien compris depuis longtemps et le répète : longue vie à Alejandro Jodorowsky !     

Les films marquants de cette édition 2015 :

L'élan de Etienne Labroue

Sous-Sols de Ulrich Seidl

Tangerine de Sean Baker

Upstream Color de Shane Carruth

Tag de Sono Sion

Ni le ciel ni la terre de Clément Cogitore

Gangnam Blues de Yoo Ha

yakuza-1200x675

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Commentaires   

 
#1 pacboy 07-10-2015 15:47
Par contre, j'aurais bien ajouter Moonwalkers, excellent premier film, certes avec quelques défauts, mais très bon !
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir