Comme disaient Jacky et Ben J, grands philosophes devant l'éternel, « c'est fou c'que l'temps passe vite / t'as vu c'est ce que j'me dis aussi / quand je vois le chemin qu'on a parcouru jusqu'aujourd'hui ». Il y a de cela six ans, nous nous lancions dans l'aventure de la presse alternative, avec un premier numéro sur Takashi Miike. Sans trop savoir pourquoi, ni comment – simplement pour partager une passion pour le cinéma le plus déviant.

Aujourd'hui, nous sommes sur le point de sortir un onzième numéro, mettant à l'honneur le grand Brian Yuzna, dont les orgies surréalistes nous faisaient rêver à l'époque des vidéoclubs. La formule a changé, l'équipe s'est agrandie, la passion est intacte. Les projets, eux, se diversifient : avec ce site internet d'abord, qui se nourrit ces jours-ci de nouvelles rubriques, mais aussi avec l'organisation d'une première soirée de projections, en partenariat avec l'Institut de l'Image, où on a eu l'heureuse surprise de constater qu'il y a encore et toujours un public solide pour ce cinéma. Et qu'il y a donc de multiples bonnes raisons de continuer ce qu'on fait !

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn