Peeping Tom # 7

couverture du peeping 7Le nouveau Peeping Tom est arrivé, oyez oyez! Pour ceux qui ne connaitraient pas Peeping Tom, il s'agit d'un fanzine montpellierain en format à l'italienne qui traite autant du « cinéma de genre » que des « francs-tireurs » du septième art, et ce dans un écrin sublime. Cette fois encore, Peeping Tom fait fort avec une couverture magnifique, présentant dans des tons orangés une superbe donzelle que nous n'avions pas, il faut bien l'avouer, immédiatement reconnue.

Peeping Tom # 6

couverture peeping tom 6C'est le printemps! Comme tous les ans, il se remet à faire beau, les soirées s'allongent, les apéritifs se multiplient, bref, on est pas loin de la gentille torpeur. Pourtant, des gens font des choses, si si si... comme la petite équipe de Peeping Tom, par exemple. Ça se voit, ils ne sont pas du Sud, ces gens-là, nous chez Torso, on fout plus grand-chose. Quoi? De Montpellier! Pas possible! Des extraterrestres!

Grausam Rouge # 1

Grausam Rouge est certes un nouveau venu dans le monde du fanzinat, mais la personne derrière le projet est loin d'être un inconnu pour ce petit monde : il s'agit d'André Quintaine, le responsable de l'association Sin'Art et de la maison d'édition DVD Hantik Films (dont nous reviendrons sous peu sur le remarquable travail).

Peeping Tom # 3

peepingtom3Petit à petit Peeping Tom se fait son nid dans le microcosme du fanzinat français. Comment? Avec son format un peu hors norme (seul Exploding, il y a quelques temps, avait ce petit format paysage mimant l'écran 16/9), son look sobre mais classe (très jolie et intrigante couverture pour ce troisième numéro, qui donne l'impression d'évoluer dans un univers parallèle où blondes seraient devenues brunes) et son écriture aussi fluide qu'exigeante. Peeping Tom, c'est en effet l'un des seuls fanzines actuels qui s'adresse ainsi à tous tout en abordant quantité de sujets inédits.

Darkness Fanzine # 11

darkness-fanzine11Le 11ème numéro du fanzine Darkness vient de paraître, et c’est déjà un micro-évènement en soi, puisque le numéro 10 date de… 1991. Christophe Triollet, rédacteur en chef de cette publication ayant vu le jour au milieu des années 80, la ressuscite aujourd’hui avec un sujet prompt à historiciser son travail (et celui de ses nombreux collaborateurs), puisque c’est le même qu’un précédent numéro datant du millénaire dernier : Violence et censure au cinéma.