Il est toujours agréable de lire un nouveau fanzine. Il y a une certain plaisr liée au fait de recevoir un numéro par la poste, dans une enveloppe en papier kraft brun, si l'on compare cela à l'achat d'un magazine dans la Presse du coin. On déchire le papier, on sort avec soin l'objet...

La lecture qui suit ces quelques instants pèse toujours plus.

Elle se fait avec aisance et confort, et c'est pourquoi ce petit billet débarque sur le blog ce soir, tandis que le numéro 11 de Videotopsie était encore dans ma boite aux lettres vers deux heures de l'après-midi. La couverture sur Le Manoir de la Terreur était alléchante: comment diable l'auteur allait-il pouvoir défendre, page après page, un machin pareil? A priori, c'était mission impossible! David Didelot réussit pourtant cette mission commando, en nous offrant un beau tour d'horizon des forces en présence dans le délire mort-vivant d'Andrea Bianchi, sans jamais tomber dans l'hagiographique – ce qui pourtant aurait pu être marrant concernant un phénomène comme Mister Bianchi, alias Frank D. White, alias L'Homme qui tournait des scènes vulgos plus vite que son ombre!

La suite du sommaire de ce Videotopsie est loin de faire retomber l'excitation, puisque l'on voyage avec plaisir dans le petit monde bis qui s'y construit, un monde dans lequel Bruno Mattei, Jean Rollin ou Antonio Margheriti font de sympathiques figures tutélaires. Un dossier sur les vigilante movies suit, dossier qui attire moins mon attention tant je suis peu friand de ce genre, mais la suite est une agréable surprise, avec un petit dossier sur Axelman, auteur français de la culte collection Gore. Ce nom, Axelman, sur la couverture, m'avait intrigué– je n'ai maintenant qu'une seule envie, ouvrir un de ses bouquins, pour voir si les exactions dont on me vante les videotopsiemérites dans Videotopsie sont vraiment aussi sanglantes!

Au final, un fanzine plus que sympathique avec sa présentation vintage et son sommaire sans concession; et cela malgré quelques défauts de finition, dans la mise en page et la définition de certaines images d'illustration, que nous ne pouvons qu'excuser chez Torso, puisque nous sommes passés par là, et que nous y repasserons certainement. C'est aussi ça, le fanzinat!

Pour commander Videotopsie, vous pouvez envoyer un email ici: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir